Accueil > La rivière des Outaouais > Le Témiscamingue

Le Témiscamingue


“Temiskaming” signifie « l’endroit des eaux profondes » en Algonquin. En effet, le lac Témiscamingue porte bien son nom, puisqu’il a une profondeur maximale de 216 m, bien que la moyenne en soit 36 m. Le lac est plus long que large : il court sur 108 km, mais sa largeur ne dépasse pas 10 km. Le lac est à cheval sur la frontière du Québec et de l’Ontario. Il y a de nombreuses îles sur le lac, les plus importantes étant l’île Mann et l’île du Collège.

Les Français fondèrent le Fort-Témiscamingue dans la deuxième moitié du 17e siècle, comme poste de traite fortifié pour le commerce des fourrures. Arrêtez-vous-y et prenez le temps de marcher dans l’ombre de la forêt enchantée, connue pour sa forêt de thuyas de l’est. Les visiteurs peuvent profiter d’une plage, d’une aire de pique-nique ainsi que d’un sentier d’interprétation.

Ville-Marie est le chef-lieu de la région, du côté québécois. C’est aussi, selon le quotidien La Presse du 23 juin 2012, « le plus beau village du Québec ». Le village offre tous les services que peuvent rechercher les voyageurs.

Une fois à Ville-Marie, profitez-en pour visiter les sites historiques, comme la Maison du Frère Moffet , la plus belle maison patrimoniale encore debout de toute la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Vous pourrez y faire un tour de ville historique et divertissant en vélo-taxi.

D’un aspect plus sérieux, vous pouvez visiter une reproduction de la Grotte de Lourdes d’où le panorama s’étend à la ville, au lac et aux alentours.

Plus au nord, le Centre thématique fossilifère du lac Témiscamingue, à Notre-Dame-du-Nord vous transportera au début de l’évolution de la vie sur terre. À ne pas manquer !

Le lac Témiscamingue était l’axe de transport principal vers le Nord-est ontarien et le Sud-ouest québécois jusqu’à l’arrivée du chemin de fer au début du 20e siècle.

La Ville de Temiskaming Shores est tout en haut du lac, du côté nord-ouest ontarien. C’est le centre névralgique de la région et on y trouve tous les services requis par les voyageurs.

Rendez-vous au Rock Walk Park (site en anglais) pour contempler un jardin unique en son genre où les roches sont à l’honneur, dans l’ancienne municipalité de Haileybury, maintenant partie de Temiskaming Shores.

À quelques kilomètres, vous pourrez apercevoir le Rocher du diable, à partir de la rivière. Ce mur de granite s’élève abruptement à une hauteur de 90 m au-dessus du lac, sur une distance de 180 m. Les Algonquins l’appelaient le « Rocher de l’Esprit » et y déposaient des offrandes en espérant un bon voyage.